Les étapes d’une grossesse…dans les yeux de papa

samuel

1 mars 2019

Livres, infolettres, applications mobiles : il existe des dizaines d’outils permettant aux futurs parents de suivre l’évolution de la grossesse de maman de semaine en semaine. Il est ainsi possible d’apprendre des tas de trucs sur les changements qui affecteront maman et bébé tout au long de ces neuf mois, pour ainsi mieux s’y préparer.

Malheureusement, très peu d’ouvrages présentent les changements qui attendent papa pendant ce long processus.

Pour combler ce grand vide, Nouveaux pères vous a concocté son propre guide!

1re à la 4e semaine – La révélation

Votre blonde a fait pipi sur un test de grossesse. Et c’est positif.

C’est une grosse nouvelle, mais pour une raison ou l’autre, vous êtes incapables de réaliser pleinement ce qui vous arrive. Ce qui semble concret pour elle vous apparaît complètement abstrait. Vous naviguez entre l’inconscience et le déni.

Vous entrez ainsi dans ce que l’on appelle la fameuse « phase du déni. »

4e à la 12e semaine – La cachette

Une loi non écrite très questionnable veut qu’on n’annonce pas une grossesse avant l’échographie de la 12e semaine.

C’est donc la période où vous remplissez des bouteilles de bière vides avec du Perrier pour votre blonde et buvez discrètement les shots que vos amis lui commandent, lors de soirées bien arrosées, question de camoufler le fait qu’elle ne boit plus d’alcool.

12e à la 16e semaine – L’annonce

Vous révélez la bonne nouvelle à votre famille, mais également à l’ensemble de vos amis, collègues de travail, connaissances, etc.

Les femmes vous surprennent à chaque occasion par leur spontanéité, leur démonstration de joie et leur bonheur sincère lorsque vous leur annoncez.

Les hommes ont quant à eux une réaction à mi-chemin entre la cordialité et l’indifférence. « Ah. C’est cool man. Félicitations. […] Hey, as-tu vu le but d’Ovechkin hier? »

20e semaine – Le sexe de votre enfant

Nouvelle échographie. Vous pouvez maintenant connaître le sexe de bébé…ou non. Pour prendre cette décision de haute importance, vous avez la chance de compter sur les judicieux conseils des membres de votre entourage.

Les « CONTRE » vous disent : « C’est tellement plus le fun de garder la surprise! »

Les « POUR » répondent : « Tu ne veux pas recevoir de linge jaune à ton shower! »

Devant ces arguments aussi mauvais les uns que les autres, on vous recommande de faire à votre tête, tout simplement.

24e semaine – Les mouvements du bedon

Votre enfant bouge de plus en plus dans le ventre de maman. Il donne même des coups de pied! Votre blonde capote! Et la première fois que vous le sentez bouger, vous pognez de quoi vous aussi!

La 123e fois que maman vous demande de toucher sa bedaine pour sentir les mouvements de bébé, votre niveau d’intérêt diminue toutefois passablement.

Notre conseil : continuez de feindre l’émerveillement.

28e semaine – Le bon deuxième

Depuis votre tendre enfance, vous étiez convaincus que la question « Comment ça va? » était une convention sociale universelle, et qu’on vous la poserait chaque jour de votre vie sans interruption.

Vous vous trompiez.

À partir de maintenant, tout le monde que vous croisez vous demande plutôt : « Comment va ta blonde? »

31e semaine – Le dernier droit

Vous sentez la fin approcher. Vous acceptez chaque proposition de vos chums pour un 5@7, un tournoi de golf ou une fin de semaine de pêche « entre boys ».

Vous dites à votre blonde : « C’est ma dernière sortie avant d’être père! Je n’ai pas le choix d’y aller! »

La quatrième fois que vous lui répétez cette phrase, votre blonde vous avertit : « Pas question que je prenne un taxi pour me rendre à l’hôpital, le jour de l’accouchement. »

33e semaine – Les chaudes soirées

Vous savourez chaque partie de jambes en l’air comme si c’était la dernière de votre vie. Parce qu’effectivement, vous vous dites à chaque fois que ça pourrait être votre dernière avant longtemps.

Déjà, à ce stade dans la grossesse, le nombre de positions sexuelles que vous êtes en mesure d’exécuter avec votre blonde est passé de 35 à 3 … (Un de ces deux chiffres a été largement exagéré, mais on ne vous dit pas lequel.)

35e semaine – Le siège d’auto

Vous prenez enfin l’initiative d’installer le siège d’auto du bébé dans votre voiture. Surprise : vous réalisez subitement que ça prend de la place, une coquille, et que ce n’est pas si spacieux que ça, la banquette arrière d’une compacte.

Pris de panique, vous magasinez des VUS et des minivans usagés sur internet pendant une journée.

Vous acceptez finalement cette situation hors de votre contrôle avec zénitude. Et vous convainquez votre blonde que ce ne sera pas si pire que ça, faire un peu de route les deux genoux accotés dans le coffre à gants.

36e semaine – La panique

Vous poignez des crampes au ventre chaque fois que votre blonde vous envoie un texto. Vous faites de l’anxiété pour la première fois de votre vie. Vous avez même de la difficulté à vous endormir certains soirs.

C’est la fin de votre « phase du déni ».

37e à 40e semaine – La naissance

Pour la première fois depuis votre naissance, vous n’êtes plus la personne la plus importante de votre vie.

Maman a accouché. Vous êtes père.

Et vous vous surprenez à penser que c’est la plus belle chose qui ne vous soit jamais arrivée.

Tu as aimé ta lecture? Partage-la à tes amis!