Prénom de bébé – Papa peut-il s’impliquer?

maxime

1 juillet 2018

La réponse est OUI, vous pouvez et devez participer au processus de sélection du prénom de votre enfant. Parce que vous faites partie de cette nouvelle génération de pères qui ne jettent pas dans la cour de maman leurs responsabilités parentales. Vous vous impliquerez dans le choix de prénom de votre bébé … tout comme moi. Croyez-moi, ce ne sera pas simple.

Choisir un prénom d’enfant, ça prend 9 mois

Je m’implique activement dans le choix du prénom que nous donnerons à notre bébé. Après 31 semaines de grossesse, un prénom est en tête de lice. Je l’aime, elle l’aime. C’est d’ailleurs une des premières suggestions qui a été lancée et rien d’autre n’a fait l’unanimité depuis. Pourtant, ce prénom n’est pas officiel, et tout porte à croire qu’on poursuivra nos recherches jusqu’à la toute fin!

Le brainstorm infernal de papa et maman

On n’officialise pas le prénom choisi parce que … maman a peur. Peur que notre prénom devienne trop populaire, ou qu’on ne l’aime plus autant, ou qu’un couple d’amis le shotgun avant nous, ou que notre enfant n’ait pas une face à ça. Elle a peur que ce prénom-là s’évapore et qu’on ait à trouver un plan B en coupant le cordon, qu’on ne soit pas inspirés et que notre enfant s’appelle finalement Bobby parce que ses parents étaient trop irresponsables pour prévoir la catastrophe. Effrayant, han?

Pour éviter cette situation cauchemardesque, la solution de maman, c’est de brainstormer. Sans arrêt. Et moi, je m’implique activement dans le choix du prénom que nous donnerons à notre bébé … Fa’que on brainstorme.

En déjeunant et en soupant, en se levant et en se couchant. On fait des top 10 au téléphone. On se partage des articles sur Facebook.

Elle me réveille la nuit pour me dire : « Noah, t’aimes-tu ça? ».

Si Noah prend l’habitude de scrapper mes nuits comme sa mère, non, j’aime pas ça, Noah.

La signification des prénoms de bébé

On a été jusqu’à lire les significations des prénoms sur Internet. Parce que c’est connu, les Antoine sont tous rationnels et les Mathis tous créatifs.

Je vous le dis les gars, ce moment chaotique où votre blonde se couche avec la tablette dans le lit pour vous faire la lecture des tempéraments de votre enfant selon son prénom ne sera pas le plus agréable de la grossesse. Vous devrez varier l’intonation de vos « Hmmm hmmm! », de sorte qu’elle ne remarque pas votre désintérêt. Si votre jeu d’acteur vous trahit, vous aurez droit à de graves reproches sur votre implication dans le processus. 3, 2, 1, Action!

Les critères de sélection du prénom

Elle m’a demandé de faire une liste de 5 autres prénoms potentiels :

  • Carey, Wayne, Sidney, Jaromir, PK.

Elle n’a retenu aucune de mes suggestions, me signifiant que les joueurs de hockey, c’était à éviter. Oh, n’allez pas penser que c’est le seul critère à suivre!

Prenez des notes :

  • Ça prend un prénom français qui se prononce bien en anglais
  • pas de prénom composé, on n’est pas en 1995
  • le surnom doit être cool et court
  • le prénom doit être original mais pas à coucher dehors
  • le prénom doit être différent des enfants de la famille ou de nos amis proches et semi-proches
  • ça ne peut pas rimer avec le nom de famille
  • pas de fin en -y ou en -a.

(Cette liste est sujette à changements sans préavis selon le trimestre de votre conjointe, son niveau de fatigue et ses lectures Internet.)

Appeler son enfant bébé

Avec la montagne de projets à terminer avant la naissance de notre enfant, j’ai du mal à croire qu’une aussi grande quantité d’énergie soit dépensée à la recherche d’une liste détaillée de tous les prénoms qu’on pourrait possiblement aimer, au cas où on n’aimerait plus le prénom qu’on aime.

Dans quelques mois, je pourrai bercer mon enfant en lui racontant à quel point maman et papa ont passé à travers un long et compliqué processus pour finalement sélectionner son prénom. Tu vas adorer cette histoire, mon beau Victor.

Tu as aimé ta lecture? Partage-la à tes amis!