Le jour où maman m’a tendu le test de grossesse

maxime

15 juin 2018

C’est un souvenir très clair. Je suis sorti de la salle de bain, essuyant des larmes de joie et de nervosité. Ma blonde somnolait encore. Je me suis assis sur le lit tout près d’elle, lui caressant les épaules. Souriant, je lui ai tendu le test de grossesse sur lequel s’accrochaient deux petites lignes pâles qui allaient changer notre vie. Elle était maman.

Ça n’arrivera jamais. On peut en prendre large, mais annoncer à son partenaire qu’on attend un bébé, ce sera toujours la responsabilité des mamans.

Maman est enceinte, papa est sous le choc

C’était le 23 décembre 2017, vers 6 heures du matin. Oui, les annonces se font toujours très tôt, car c’est du pipi du matin qu’on peut soutirer l’information. Le pipi d’après-midi n’a aucune idée de ce qui se trame.

J’étais … surpris, disons-le ainsi. J’ai dû Googlé des images de tests de grossesse positifs pour me convaincre, je trouvais les lignes un peu trop pâles pour tirer une conclusion. C’est ça, le déni?

C’est que le projet était tout neuf. On avait arrêté la pilule contraceptive à peine quelques semaines auparavant (je n’aimais pas le goût, anyway). Ma blonde me répétait depuis un moment que la durée d’attente moyenne avant de tomber enceinte était de 6 mois. J’ai frappé bien en bas de la moyenne, comme à l’Université …

Papa et maman dès la première tentative

Ça arrive. À la première tentative, j’ai fait un circuit, un trou d’un coup, un top net, un draw sur le bouton (métaphore de curling).

Un mois d’attente. En fait, après un mois, je ne crois pas qu’on puisse dire qu’on attendait. Personnellement, j’étais encore au réchauffement. Je n’ai pas eu à vivre le moment où les ovulations sont inscrites à mon agenda électronique, et où ma blonde m’appelle à la job pour me dire : « À midi, tu viens dîner à la maison mon homme! ».
Je ne me plains pas, on est chanceux. J’étais frappé par l’annonce d’être papa aussi rapidement, voilà tout.

Il ne faut pas l’annoncer trop vite

Maman doit annoncer à papa aussitôt qu’elle le sait. Ça, c’est logique. Aucun gars n’a envie qu’on lui garde la surprise!

Mais aux autres, on l’annonce quand? Un test de grossesse positif, c’est une nouvelle difficile à cacher. Annoncer à mes amis et mon frère que je serai papa, à mes parents qu’ils seront grands-parents, à mon partenaire de racquetball que je vais être pas mal moins disponible… ça brûle les lèvres!

Pourtant, il faut savoir tenir sa langue au début. On ne veut pas annoncer qu’on sera parents trop vite, puis devoir annoncer qu’on ne le sera plus …

À chaque couple sa façon de faire

On le dit quand? Ce n’est écrit dans aucun livre, sur aucun forum de discussions, les expériences des parents qui nous entourent sont toutes différentes. Y a-t-il un temps plus propice? Après le premier rendez-vous chez le médecin? Après la première échographie? Quand maman se fera prendre à se couler subtilement une bière sans alcool?

Il n’y a probablement pas de bon ou de mauvais moment, pas de trop tôt ou de trop tard. Si vous élaborez un plan de match qui convient à papa et maman et que vous le respectez, vous aurez réussi haut la main cette étape.

Nous? On a un peu échappé la nouvelle

On avait un plan de match, ça oui. Attendre le premier rendez-vous avec le médecin pour se faire confirmer que tout était en ordre avant de le dire à quiconque.

C’était une attente d’environ 4 semaines. On a résisté 26 heures.

Et par on, je veux dire elle.

C’était le 24 décembre au matin, le lendemain du test de grossesse positif. Elle avait prévu un déjeuner de Noël avec ses deux grandes amies.

À son retour :

– Pis chérie, comment ç’a été? Tu leur as pas dit j’espère?

– Max, elles me connaissent par cœur, j’ai pas pu leur cacher…

– Voyons donc! Ça fait une journée que t’es enceinte! T’aurais pu nier!

– J’te l’dis, elles ont deviné.

– Okay, écoute c’pas grave. Si elles ont deviné, c’est pas ta faute. Sinon, c’était le fun?

– Oui! Tu aurais dû voir leur face quand elles ont ouvert leur cadeau de Noël. Ça valait un million.

– Tu leur a donné quoi?

–Des petites suces.

– (…)

Ça brûle les lèvres, je vous l’ai dit, han?

Tu as aimé ta lecture? Partage-la à tes amis!